Top 5 des jeux mobile avec une scène esport

La scène esport est aujourd’hui majoritairement composée de jeux PC, ainsi que quelques jeux consoles. Depuis quelques années, les jeux mobiles sont de plus en plus prisés par les joueurs, ce qui a poussé les organisateurs à créé des compétitions esport sur mobile.

Top 5 des jeux mobiles avec une scène esport :

  • PUBG Mobile
  • Garena Free Fire
  • Clash Royale 
  • Brawl Stars
  • League of Legends: Wild Rift

De nombreux jeux mobiles voient le jour chaque année et bon nombre d’entre eux disposent d’un mode de jeu compétitif. À l’avenir, la scène esport devrait accueillir de plus en plus de jeux mobiles, et nous avons décidé de vous présenter 5 d’entre eux.

PUBG Mobile

PUBG Mobile est, comme son l’indique, la version mobile du titre initialement sortit sur PC. Sorti début 2018, la version mobile offre un gameplay beaucoup plus lissé et « casu » que la version PC, notamment en raison de la différence de précision entre un écran tactile et une souris. Pour réussir le portage, les développeurs de la PUBG Corporation ont donc procédé à quelques changements, en réduisant le recul des armes et en permettant aux joueurs de repérer plus facilement leurs ennemis, grâce aux empreintes laissées au sol par ces derniers.

Graphiquement, le jeu est également beaucoup moins beau, les intérieurs sont moins bien finis, mais le rendu final reste très satisfaisant. Coté compétitif, un système de ranked a été intégré au jeu, permettant ainsi aux joueurs de se mesurer les uns aux autres. Plus vous montez en grade et plus les parties deviennent intenses, et le jeu donne l’impression au joueur de ne jamais s’ennuyer, d’autant plus que le nombre incroyable de joueurs vous permet de lancer des parties quasi-instantanément.

La scène esport de PLAYERUNKNOWN’S BATTLEGROUNDS Mobile est également très active, et plusieurs tournois majeurs offrant des récompenses supérieures à 400 000 dollars ont déjà été joués. La scène est dominée par les Asiatiques, qui sont les plus gros consommateurs de jeux mobiles au monde, mais des tournois majeurs sont organisés dans chaque région du monde. Si vous aimez le style Battle royale et que vous avez du temps à passer sur votre téléphone, alors PUBG mobile est fait pour vous !

Garena Free Fire

Second Battle royale de la liste, Garena Free Fire propose un système différent de son rival PUBG, et offre la possibilité de choisir entre 10 champions, vous permettant ainsi d’utiliser des attitudes propres à chacun. Vous aurez donc la possibilité d’être invisible pendant 8 secondes sur la map, créer des murs pour vous protéger ou gagner un bonus de pénétration en fonction des points de vies qu’il vous reste. Autant de pouvoirs qui rendent le jeu à la fois dynamique et surprenant. Jeu asiatique oblige, la boutique vous permettra d’obtenir des cosmétiques qui vous permettront d’obtenir des armes améliorées.

Pay to Win vous dites? Le modèle économique des jeux mobiles est bien souvent basé sur le système de boutique, et les items qui donnent un avantage aux joueurs sont souvent présents, particulièrement sur les jeux asiatiques. Si ce système ne vous rebute pas, alors Garena Free Fire et son système de ranked valent vraiment le coup d’œil. Les graphismes sont agréables et le gameplay est très dynamique pour un jeu mobile. Les capacités des champions vous permettent de jouer de manière agressive ou passive, et vous trouverez probablement un de ces derniers adapté à votre style de jeu.

La scène esport est en plein développement sur le jeu, et elle est principalement dominée par les Brésiliens et les Thaïlandais, principalement en raison du manque de tournois organisés dans les autres régions du monde. Des tournois sont prévus en Europe et aux États-Unis dans les mois à venir, et nous ne devrions pas tarder à voir débarquer un système de championnat du monde dans un avenir proche.

Clash Royale 

Clash Royale est un jeu multijoueur en temps réel ou le but est de défendre des tours, tout en attaquant ceux de l’adversaire. Pour ce faire, vous devrez composer un deck avec la multitude de cartes disponibles. Ces cartes peuvent être des unités de combat, que vous pourrez invoquer sur le plateau, comme des squelettes ou des géants par exemple. Les sorts, comme les boules de feu ou les pluies de flèches, vous serviront à cibler les unités adverses, afin de les détruire. Vous devrez augmenter le niveau de vos cartes au fur et à mesure, et le système de progression est très développé dans le jeu.

Le système de ranked vous donnera du fil à retorde, plus vous monterez, plus vos adversaires disposeront de decks optimisés, et de cartes boostées. Nous en venons donc au principal défaut du jeu : Clash Royale est très axé sur la boutique. Pour espérer pouvoir rivaliser au plus haut niveau, il vous faudra passer à la caisse, ou votre progression sera fortement ralentie. Rédhibitoire pour certains, acceptable pour d’autres, ce système est présent sur la majorité des jeux mobiles. En contrepartie, les développeurs offrent des mises à jour régulières, et le jeu est en constante évolution.

Le jeu est également très présent sur la scène esport, les tournois sont accessibles dans le monde entier, et les plus prestigieux offrent des cashprize incroyables (400 000 dollars pour les derniers championnats du monde). Si le fait de payer un peu tous les mois ne vous rebute pas, alors ce jeu pourrait clairement vous plaire, tant il a d’arguments à faire valoir.

Brawl Stars

Brawl Stars est un jeu développé par supercell, qui est le studio de développement à qui l’on doit Clash Royale. Le jeu peut s’apparenter à un défouloir géant, ou plusieurs modes de jeux sont disponibles. Vous pourrez par exemple participer à du deathmatch, protéger un coffre de vos ennemis, ou marquer des buts dans le mode Brawl Ball. Certains modes de jeux sont jouables en solo, quand d’autres vous proposeront de vous allier avec 1 ou 2 coéquipiers. Afin de participer à ces modes de jeux, vous devrez choisir un brawler, qui est un personnage avec des caractéristiques qui lui sont propres.

Certains brawlers sont des tanks, qui auront la capacité de « zoner » les ennemis, là où les « long range » vous permettront d’envoyer des dégâts à longue portée. Au total, des dizaines de brawlers sont disponibles, et sont répartis dans 7 catégories différentes. Vous pouvez décider de tous les jouer, ou de vous spécialiser dans un rôle en particulier. Pour les débloquer, il vous faudra pas mal d’heures de jeux, ou passer à la caisse dans la boutique.

Le système de ranked est très spécifique, et les points sont représentés sous forme de trophées. À chaque début de partie, vous perdrez X trophées, que vous pourrez récupérer en réalisant une bonne performance. Plus vous disposez de trophées, plus vous débloquez de récompenses. Les développeurs organisent également des tournois esport, et il est possible de trouver des tournois dans de nombreuses régions (même en Belgique oui oui !). Que vous soyez un joueur occasionnel ou un compétiteur dans l’âme, Brawl Stars est vraiment un jeu à découvrir.

League of Legends: Wild Rift

Annoncé pour la fin d’année 2020, League of Legends: Wild Rift est probablement l’un des jeux les plus attendus. Petit frère du très célèbre League of Legend, le jeu reprend les grandes lignes de son aîné avec pour objectif majeur de proposer des games plus courtes que ce dernier. Pour ce faire, quelques changements ont été appliqués dans la version mobile. Les tours de la base ne sont plus protégés par des inhibiteurs, et les supers-minions apparaîtront dès la destruction des T3.

Le niveau maximum des personnages est 15 au lieu de 18, le nombre de champions est réduit à 40 à la sortie du jeu, et le nombre d’items est également grandement revu à la baisse. Le principal défi des développeurs est de créer une interface ergonomique, suffisamment intuitive pour permettre au jeu de proposer un gameplay dynamique aux joueurs. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les premières vidéos ont emballé la communauté.

Le système de ranked que l’on connaît sera également de la partie, ce qui nous promet des parties endiablées, et probablement des événements esport en conséquence. Car, que l’on ne se trompe pas, si RIOT effectue le portage de son jeu phare sur petits écrans, c’est en grande partie pour s’installer sur le marché très prometteur de l’esport mobile.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.