Esport : 14 Français qui ont dominé la scène mondiale

Depuis le début des années 2000 et l’apparition des compétitions esport, la France a toujours bien figuré sur la scène mondiale, et plusieurs joueurs Français ont signé des exploits retentissants. Bien que certains d’entre eux soient encore en activité, nous avons décidé de les mettre à l’honneur dans cet article.

Les 16 Français qui ont dominé la scène esport mondiale:

  • Sébastien « Ceb » Debs
  • Paul « sOAZ » Boyer
  • Mathieu « ZywOo » Herbaut
  • Alexandre « Kaydop » Courant
  • Ilyes « Stephano » Satouri
  • Victor « Fairy Peak! » Locquet
  • Yoan « ToD » Merlo
  • Bertrand ‘Elky’ Grospellier
  • Florent Lecoanet
  • Michael « HaRts » Zanatta
  • Bruce « SPANK » Grannec
  • Bora « YellOwStaR » Kim
  • Michaël « winz » Bignet
  • Aurélien « Laige » Mallet

Certains d’entre eux ont gagné des titres mondiaux tandis que d’autres ont faits évoluer l’esport en France, mais tous ces champions possèdent une chose en commun : le respect de la scène mondiale.

Sébastien « Ceb » Debs

Sébastien « Ceb » Debs, aussi appelé « 7ckngMad« , est un joueur de Dota 2 qui a commencé sa carrière en 2011. Entre 2011 et 2017 il ne connaîtra pas moins de 16 équipes différentes, ce qui lui permettra de gagner la DreamHack Summer 2012 avec mTw et de finir sur la seconde marche du podium de la joinDOTA MLG Pro League Season 2 avec Alliance. C’est en 2016 qu’il décide de poser ses valises chez OG, afin de vivre une première expérience en tant que coach.

De 2016 à 2018, la structure commence à établir sa domination sur la scène internationale, et Sébastien « Ceb » Debs soulèvera The Manila Major 2016, les ESL One Frankfurt 2016, The Boston Major 2016 ainsi que The Kiev Major 2017. Début 2018, OG perd un joueur et Ceb reprend sa place de joueur en tant que standin, avant d’être confirmé pour le plus grand tournoi de l’année The International 2018 avec 11 234 158$ à la clé pour le vainqueur.

Pari gagnant puisque le Français décrochera le titre quelques semaines plus tard, empochant par la même occasion le plus gros cash-prize de l’histoire. Suffisant pour le rassasier ? Pas vraiment, puisque 1 an plus tard, lors de The International 2019, OG deviendra la première équipe à remporter le tournoi deux années de suite, et empochera par la même occasion 15 620 181$ supplémentaire.

Paul « sOAZ » Boyer

Paul Boyer allias « sOAZ » débute sa carrière sur League of Legends en 2010, en intégrant la lineup aAa. Cette année-là, il finira second des IEM Season V – LoL Invitational, avant de s’incliner en finale des premiers Worlds Championship, lors de l’incroyable épopée de l’équipe Française. S’ensuivront plusieurs changements d’équipe, avec un passage chez Millenium, puis un retour chez aAa, avant de poser ses valises chez Fnatic mi 2012.

La première année se solde par des bonnes performances, avec notamment une 3ème place à l’ SK Trophy March et aux IGN ProLeague Elites, avant de s’incliner lors des qualifications pour la seconde édition des World Championship. C’est en 2013 que sOAZ commencera à remplir l’armoire à trophée, avec notamment une victoire à la DreamHack Winter 2012. Son équipe réussira également l’exploit de remporter les playoffs des LCS Summer et des LCS Spring, et réalisera un bon parcours lors des World Championship saison 3, en s’inclinant en demi-finale contre RNG.

Lors de la saison suivante, sOAZ et son équipe s’offriront une nouvelle victoire en playoff lors des LCS EU Spring 2014 avant de se placer dans le top 4 des World Championship saison 5. Transféré chez Origen en 2015, il remportera les LCS EU Spring 2015 avant de s’offrir une demi-finale des World Championship saison 5 contre SKT T1, que son équipe perdra 3-0. Après une saison 2017 décevante, il décidera de retourner chez Fnatic pour s’adjuger un nouveau trophée lors des EU LCS 2018 Summer Playoffs. Paul « sOAZ » Boyer est depuis 2019 chez Immortals, équipe NA, et continue de jouer au plus haut niveau.

Mathieu « ZywOo » Herbaut

En 2019 et à 19 ans et 72 jours, Mathieu « ZywOo » Herbaut est devenu le plus jeune joueur de l’histoire à remporter le prestigieux titre de meilleur joueur du monde, décerné par HLTV. Autre fait impressionnant, ce trophée lui a été décerné alors qu’il venait de réaliser sa première saison chez les professionnels, lui qui passait encore le BAC 1 an plus tôt. C’est également le premier Français à remporter cette distinction.

Joueur pour la Team Vitality, il remportera cette année-là l’ EPICENTER 2019, les Esports Championship Series Season 7, ainsi que les cs_summit 4. Il remportera également 5 titres de MVP, lors du cs_summit 4, de l‘ESL One Cologne, de l’Epicenter, des ECS saison 7 et de la DH Masters Malmö, un sacré palmarès !

Alexandre « Kaydop » Courant

Professionnel sur Rocket League depuis 2015, Alexandre « Kaydop » Courant a commencé à se faire un nom en 2016, chez Precision Z ou il finira dans le top 6 des RLCS Season 2 – Finals. Ses bonnes performances lui offriront une place chez Mock-It eSports EU où il confirmera tout son potentiel en remportant les RLCS Season 3 – Europe et en prenant la seconde place lors des finales. 6 mois plus tard, il rejoindra la très ambitieuse équipe de Gale Force eSports où il rejoindra 2 gros noms de la scène : ViolentPanda et Turbopolsa, afin de former un trio qui marquera l’histoire de Rocket League.

En 2017, son équipe remportera les RLCS Season 4 – Europe, ainsi que les RLCS Season 4 – Finals dans la foulée, avant de récidiver lors des RLCS Season 5 – Europe 5 mois plus tard. Ils apparaîtront sous les couleurs de Dignitas lors des RLCS Season 5 – Finals qu’il remporteront à nouveau. Kaydop signera une dernière victoire avec Dignitas lors des RLCS Season 6 – Europe avant de signer chez Team Vitality début 2019.

Chez les abeilles, il remportera les RLCS Season 7 – Europe et les RLCS Season 7 – Finals la première année avant d’échouer sur la seconde marche du podium lors des Finales de la saison 8 et des RLCS Europe de la saison 9.

Ilyes « Stephano » Satouri

Ilyes Satouri, plus connu sous le nom de « Stephano » sur la scène Starcraft 2 est probablement l’un des plus gros talents que l’esport Français n’est jamais eut. Connu pour ses frasques, et ses nombreuses provocations, il s’est également fait remarquer en étant arrêté pour cause d’ébriété pendant une soirée lors de la Dreamhack Summer 2012.

Malgré ses déboires, Stephano a remporté plusieurs trophées majeurs, comme les North American Star League Season 3, les IGN ProLeague Season 3, les Electronic Sports World Cup 2011 ou encore les 2012 StarCraft II WCS: Europe Finals. Sa capacité à battre les meilleurs joueurs Coréens, véritables maîtres de la discipline, lui a valu le surnom de « Korean Killer« . Il également connu comme le meilleur joueur non Coréen de l’histoire de Starcraft 2.

Victor « Fairy Peak! » Locquet

Si Alexandre « Kaydop » Courant brille sur la scène internationale de Rocket League, un autre français, Victor « Fairy Peak! » Locquet truste également les premières places depuis plusieurs années. Évoluant également du coté de Mock-It eSports EU en 2017, Fairy Peak! remportera également les RLCS Season 3 – Europe avant de s’incliner lors des Finales la même année. En 2018, il signe chez Team Vitality et s’inclinera à plusieurs reprises contre son ancien coéquipier de chez Mock-It eSports EU, notamment lors des RLCS Season 5 – Europe.

En 2019, le duo est réuni suite à la signature de Kaydop chez les abeilles, où ils remporteront les RLCS Season 7 – Europe ainsi que les RLCS Season 7 – Finals. Fairy Peak! remportera également plusieurs récompenses individuelles, notamment celle du « Clutch Playmaker » lors des RLCS saison 4, du « Savior of the Season » lors des RLCS saisons 7, ou encore du « Golden Striker » lors des RLCS saison 9, faisant de lui l’un des meilleurs joueurs de la scène Rocket League.

Yoan « ToD » Merlo

La carrière de Yoan « ToD » Merlo sur Starcraft 2 débute en 2002, et il sera très vite reconnu sur la scène mondiale, notamment grâce au duo incroyable qu’il formera avec OvErMiNd. Très vite, les deux compères s’imposeront comme la meilleure équipe de 2vs2 du monde, en s’emparant notamment de la première place du Ladder 2vs2 Warcraft III Europe. Ils la conserveront pendant plus d’ 1 an, en restant pratiquement invaincu et en surclassant la totalité de leurs adversaires. Après un passage chez ArmaTeam et une nouvelle première place dans Ladder Europe, ToD posera ses valises chez Four Kings.

En 2004, il réalise un podium lors des World Cyber Games et en 2005 il prend la seconde place aux Samsung European Championships. À ce moment, l’équipe Warcraft III de Four Kings (4K) gagne la réputation de meilleure équipe du monde, grâce notamment à sa saison parfaite lors des Warcraft III Champions League où ils n’enregistrent aucune défaite. Après un bref retour en France, il s’envole pour la Chine, qui est devenue la scène la plus compétitive sur Warcraft 3. ToD finit sur la seconde marche des World e-Sport Festival, de la KODE5 ainsi que des WCG 2006 et se positionne ainsi comme l’un des meilleurs joueurs de la planète.

2007 sera l’année de la consécration pour ToD, puisqu’il remportera les ESL Extreme Masters ainsi que le plus gros tournoi de l’année : le Blizzard Worldwide Invitational. Il mettra fin à sa carrière sur Warcraft 3 en 2008, avant de revenir 3 ans plus tard sur SC2.

Bertrand ‘Elky’ Grospellier

Si Bertrand ‘Elky‘ Grospellier ne possède pas le plus gros palmarès de cette liste, il reste néanmoins l’un des pionner de l’esport en France, et ses performances à l’international ont clairement contribué à l’évolution de la scène Française. Durant sa courte carrière de 2 ans sur Starcraft, Elky sera l’un des premiers étrangers à prendre part aux tournois Coréens. Lors des SKY OSL 2002, il réussit à se hisser en demi-finale où il affronte le roi de la discipline, Boxer. Après un match controversé, et un rematch, Elky s’inclinera et prendra la 4e place du tournoi.

Lors des premiers WCG en 2011, il se hissera en finale après avoir battu GoRush, mais s’inclinera finalement contre Boxer, une nouvelle fois. Il est considéré comme le second meilleur joueur non Coréen sur Starcraft. Aujourd’hui Elky est joueur de poker professionnel, et compte plus de 14 millions de dollars de gains à son actif.

Florent Lecoanet

Ce nom ne vous dit peut-être rien, mais Florent Lecoanet est considéré comme le meilleur joueur de l’histoire sur Super Mario Kart. Après un titre de Champion de France en 2007, il remporte l’année suivant les Championnats d’ Europe de la discipline. Ne trouvant pas d’adversaires à sa taille sur la scène Européenne, il participe en 2009 aux championnats du monde qu’il remportera.

Ce dernier ne sera que le premier d’une longue série puisqu’il s’imposera lors des éditions 2010, 2011, 2013, 2014 et 2015, ne laissant filer que le titre de 2012. Il remportera également le titre de Champion du Monde GP 150cc sur PAL entre 2006 et 2015 et sur NTSC entre 2007 et 2015. Il est également détenteur de nombreux records sur le site officiel du GP.

Michael « HaRts » Zanatta

Michael « HaRts » Zanatta est un joueur de Counter Strike qui a remporté plusieurs trophées sur la version 1.6 ainsi que sur Global Offensive. Leader de la team EmuLate!, HaRts réussira l’exploit d’emmener son équipe à la victoire finale, lors des WCG 2007, ce qui permettra à EmuLate! de devenir la première équipe Française à remporter un Major sur Counter Strike. Considérer comme l’un des plus gros palmarès de France sur Counter Strike, HaRts remportera l’année suivante les WEG e-Stars 2008.

Quelques années plus tard, on le retrouvera sur Counter Strike: Global Offensive, où il remportera les Electronic Sports World Cup 2013 avec son équipe, Clan-Mystik. Il finira également second des Fragbite Masters Season 1, après s’être incliné en finale contre les intouchables Suédois de NIP. Devenu coach sur la scène française, il est notamment passé par Vexed Gaming avant de créer sa propre structure en 2018 : eFrog. Accompagné de son ancien coéquipier KQLY, il occupe actuellement le rôle de coach en plus de d’assumer son rôle de propriétaire de la structure.

Bruce « SPANK » Grannec

S’il est aujourd’hui l’un des plus grands streamers Français et l’un des commentateurs officiels sur FIFA, Bruce « SPANK » Grannec est avant tout connu comme le plus titré des joueurs de l’histoire de FIFA. Initialement professionnel sur Pro Evolution Soccer, où il remportera les ESWC 2006, SPANK est devenu une légende sur le jeu d’EA Sports. Champion de France 2009, 2011, 2012, 2014, il se fera connaître sur la scène internationale lors de son premier titre lors de la FIFA Interactive World Cup 2009 à Barcelone.

L’année suivante, il finira 3e, mais la plus grande déception viendra des FIFA Interactive World Cup 2012 ou il s’inclinera en finale lors de la séance des penaltys. La même année, il remporte les ESWC en s’imposant à son tour lors de la séance de penalty : la roue venait de tourner. En 2013 il récupère son titre de champion du monde lors des FIFA Interactive World Cup 2013 et devient ainsi le joueur le plus titré sur FIFA. Aujourd’hui Bruce « SPANK » Grannec ou « Cebru« , stream sur la plateforme Twitch, et est également commentateur pour l’ ESWC, l’ E-Football ou encore la Orange E Ligue 1.

Bora « YellOwStaR » Kim

En 2009, YellOwStaR devient champion de France sur Warcraft 3, et découvre la même année, par l’intermédiaire de son frère, League of Legends. Il rejoint l’équipe aAa, et par la même occasion, un autre joueur de notre top, sOAZ, avec qui il partagera une bonne partie de sa carrière. En 2010 il échoue en finale des Worlds Championship, et va changer plusieurs fois d’équipe, avant d’atterrir chez Fnatic en 2013.

Lors sa première saison chez Fnatic, il remportera les playoffs des LCS Summer et des LCS Spring, et jouera les demi-finales des World Championship saison 3, où son équipe s’inclinera face à RNG. Entre 2014 et 2015 il remportera à nouveau 3 fois les playoffs des EU LCS en réussissant notamment un Summer Split 2015 parfait, conclu sur un score de 18 victoires et 0 défaite. YellOwStaR finira son aventure Fnatic par un top 4 lors des World Championship 2017 avant de rejoindre TSM en Amérique du nord. Il y restera 6 mois avant de revenir chez Fnatic pour 1 split.

Fin 2016 il rejoindra le PSG Esport pour une saison, et après une année mitigée, il décide de rejoindre le projet de Team LDLC. Depuis 2017 YellOwStaR joue donc le rôle de support, et son équipe est en lice dans les tournois inférieurs tels que les Europeans Masters ou La Ligue Française, où elle enregistre de bons résultats.

Michaël « winz » Bignet

Michaël « winz » Bignet est considéré comme l’un des meilleurs joueurs de shooter de l’histoire. En 2005, peu après le début de sa carrière professionnel, il remporte les Electronic Sports World Cup 2005: UT2K4 sur Unreal tournament. L’année suivante, il décide de passer sur Quake 4 et remporte les Electronic Sports World Cup 2006 ainsi que les 13 000 dollars promis au vainqueur. Il mettra sa carrière en pause en 2007.

Début 2011, on le retrouve sur Quake Live, où il remporte coup sur coup la DreamHack Summer et la DreamHack Winter avant de changer à nouveau de jeux. En 2012, winz va remporter 4 des 5 tournois auxquels il va participer, sur ShootMania Storm. Après s’être fait les dents sur des tournois modestes, il remporte les ESWC 2012 ainsi que les IGN Pro League Season 5. Après quelques performances en dents de scie en 2013 et 2014, on le retrouve à nouveau lors des Quakecon 2015, qu’il remporte sur Quake Live.

L’année suivante, il signera chez Team Liquid et finira top 4 des Quake World Championship 2017: Sacrifice, avant de remporter la DreamHack Winter 2017: Sacrifice ainsi que le cash-prize de 70.000 dollars. Depuis 2017, winz évolue sur Overwatch, ou il a notamment porté sous les couleurs de Rogue pendant 2 saisons.

Aurélien « Laige » Mallet

Aurélien « Laige » Mallet est reconnu comme l’un des meilleurs joueurs de Forza Motorsport, sur lequel il évolue depuis 2016. Il débute sa carrière sur Forza Motorsport 6, et rejoint la team Virtualdrivers TX3, où il remporte notamment les Forza Racing Championship Season 1 et 2. Après une saison 2017 en dents de scie, il rejoint G2 esports en 2018 sur le 7e opus de la saga Forza Motorsport. Il remportera 3 des 4 tournois sur lequel il est engagé, avec notamment une 1re place aux Forza Racing World Championship 2018.

Fin 2019 il quittera G2, et concourra sans structure lors des Le Mans Esports Series Super Final, où il terminera sur la seconde marche du podium. Il rejoindra par la suite Red Bull Racing Esports et remportera les ForzaRC Invitational Series 2019 Finals ainsi que les 80 000 dollars réservés au vainqueur. Durant cette année 2019, Laige a semblé porter de l’intérêt pour rFactor 2 et on l’a notamment vu participer aux The Race All-Star Esports Battle #2.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.