Rocket League : Explications sur le système de rangs et de MMR

Désormais disponible en Free to Play, Rocket League a su apporter un vent de fraicheur dans le monde des jeux esport. Fort d’un système de parties classées très apprécié de la communauté, le jeu s’est imposé comme un incontournable dans le monde de la compétition.

Tous les rangs en classée dans Rocket League :

  • Bronze l
  • Bronze ll
  • Bronze lll
  • Argent l
  • Argent ll
  • Argent lll
  • Or l
  • Or ll
  • Or lll
  • Platine l
  • Platine ll
  • Platine lll
  • Diamant l
  • Diamant ll
  • Diamant lll
  • Champion l
  • Champion ll
  • Champion lll
  • Grand Champion l
  • Grand Champion ll
  • Grand Champion lll
  • Super Sonic Legend

Bien que le système de rangs soient un peu difficiles à prendre en main au début, vous verrez que les facteurs qui vous feront évoluer sont bien plus faciles à comprendre dans Rocket League que dans n’importe quel jeu.

Le système de rangs, l’un des plus représentatifs.

Rocket League est probablement l’un des jeux où la compétition est la plus mis en avant, avec pas moins de 3 modes de Matchmaking différents. Il est possible de lancer des parties classées en 1c1, 2c2 ou 3c3, et chacun de ces modes dispose de sa propre MMR et de son propre rang. Vous pouvez posséder le rang de Platine en 3c3 et être classé Bronze en 1c1, par exemple.

Le système de rang est assez désarçonnant au premier regard, puisque ce dernier se présente sur 3 niveaux. En effet, les 7 premiers rangs sont scindés en 3 paliers (1,2 et 3, 3 étant le plus haut) qui sont eux-mêmes scindés en 4 divisions ( IV, III, II, I ou I est le plus haut). Pour illustrer, votre rang ressemblera à ceci : Or 1 division III où Argent 2 division I.

Voyez ceci comme une manière de voir votre progression en temps réel, ce qui n’est pas le cas dans tous les jeux. Enfin le dernier rang, le Supersonic Legend est réservé à l’élite des joueurs, et n’est pas scindé en division. Voici les différents rangs ainsi que leurs paliers (sans les divisions).

Crédit : Psyonix

Plus vous montez dans le système de rangs, et plus la concurrence se durcit. En contrepartie, le nombre de joueurs diminue dans les rangs le plus élevé, vous donnant la possibilité de prendre une revanche, ou de confirmer une victoire sur des joueurs rencontrés auparavant.

Et voici la répartition des rangs en saison 14 (avant la refonte du rang Grand Champion et de l’ajout du Supersonic Legend) :

Tier1v1 Solo Solo 3v33v32v2 Duo
Bronze 199.9%99.9%99.9%100%
Bronze 298.2%98.6%98.9%95.7%
Bronze 393.1%95.6%97.0%90.5%
Argent 184.7%91.5%93.7%83.7%
Argent 273.0%85.5%88.6%75.7%
Argent 360.1%77.8%81.7%67.5%
Or 147.7%68.9%73.8%59.5%
Or 236.0%58.4%65.0%51.8%
Or 326.5%47.9%56.4%44.9%
Platine 119.3%38.1%46.3%36.9%
Platine 213.4%28.9%36.7%29.5%
Platine 39.2%21.3%28.9%23.5%
Diamant 16.3%15.4%22.7%18.5%
Diamant 24.1%9.4%17.1%14.1%
Diamant 32.7%5.5%12.5%10.5%
Champion 11.7%3.0%8.0%6.9%
Champion 20.8%1.3%4.5%4.0%
Champion 30.3%0.4%2.3%2.1%
Grand Champion0.1%0.07%1.0%0.9%
Crédit : esportales

Les parties classées et le MMR

Afin d’obtenir votre premier, rang il faudra au préalable jouer des parties non classées, afin d’atteindre le niveau 10 sur votre compte. En effet, et à l’instar de League of Legends ou encore CS:GO, Rocket League dispose d’un système de niveau, lié au compte, qui permet aux joueurs de traquer sa progression et son temps de jeu.

Une fois le niveau 10 atteint, vous devrez jouer 10 matches de placement dans le mode de jeu classé de votre choix. Sachez qu’à chaque fois que vous voudrez prendre part à un nouveau mode de jeu, il vous faudra passer par la case des 10 matches de placements. Comme évoqué plus haut, vous disposez d’un MMR et d’un rang qui est propre à chaque bracket.

Comment fonctionne le MMR dans Rocket League?

Le système de MMR (MatchMaking Rating) vous opposera à des adversaires de différents niveaux, en fonction du nombre de victoires que vous engrangerez. À la fin de vos 10 matches de placement, le système vous attribue une MMR, qui représente un nombre, et qui reflète votre niveau actuel.

Grâce à ce nombre, le jeu vous place ensuite dans l’un des rangs, qu’il juge être à votre niveau. Lors de vos parties suivantes, le jeu continuera de scruter vos résultats et vous fera monter ou descendre en fonction de ces derniers.

Crédit : Psyonix

Lorsque vous remportez une ou plusieurs parties en division IV (exemple : Or 2 division 4), vous êtes promu dans la division supérieure (Or 3 division 1). Grâce à ce système, le joueur voit son rang évoluer régulièrement, et ne subit pas la frustration de ne pas savoir où en est sa progression.

Quelles sont les actions qui affectent le MMR?

Le jeu en équipe est extrêmement important sur Rocket League, puisque seule la victoire où la défaite compte dans le jeu. Si vous marquez 15 buts et que le dernier joueur de votre équipe en met 0, vous gagnerez tous deux le même nombre de points. RIEN d’autre n’affecte le MMR, ni le nombre de buts, ni le nombre de passes décisives, d’arrêts ou même le fait que vous quittez une partie ! Pensez donc à une seule chose lors de vos parties classées : la victoire.

Rocket League fait-il partie des 17 jeux les plus compétitifs de la scène esport ?

Des récompenses en fonction du rang en fin de saison

De nombreux jeux compétitifs offrent des récompenses aux joueurs en fin de saison, en fonction du rang que ces derniers ont atteint. Rocket League ne déroge pas la règle, il vous faudra obtenir 10 victoires dans le rang souhaité afin d’obtenir ces récompenses. Elles peuvent apparaitre sous forme de skins, afin de customiser votre voiture, de bannière, ou d’avatar, en fonction de la saison.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.