Top 9 des joueurs esport pro qui ont percé tard

À l’instar du sport de haut niveau, l’esport est une discipline dans laquelle il faut s’investir le plus tôt possible pour avoir une chance de percer. Les joueurs esport débutent généralement leur carrière très tôt, et prennent leur retraite aux alentours de 27 ans. Cependant, les exceptions ne sont pas rares et de nombreux joueurs ont réussi à faire carrière en débutant plus tard que les autres.

Top 9 des joueurs esport pro qui ont percé tard :

  • JaCkz – CS:GO – 26 ans
  • kkOma – League of Legends – 26 ans
  • Tohaj – Fortnite – 24 ans
  • Willkey – Rainbow Six Siege – 29 ans
  • neptuNo – Overwatch – 24 ans
  • 72hrs – Fortnite – 23 ans
  • ziGueira – Rainbow Six Siege – 27 ans
  • AmaNEk – CS:GO – 24 ans
  • Fenrir – Dota2 – 24 ans

L’esport est encore une discipline très récente, et estimé un âge à partir duquel il s’avère être impossible de devenir professionnel est très compliqué. Bien que la majorité des joueurs pros percent généralement avant 20 ans, certains ont su mettre les idées reçues de côtés afin de poursuivre leurs rêves.

JaCkz – CS:GO – 26 ans

Copyright : ESL | Adela-Sznajder »

Le moins que l’on puisse dire sur JaCkz, c’est qu’il a pris son temps avant de percer sur CS:GO. Présent sur la scène CS depuis 2009, Audric est devenu l’un des visages les plus familiers du subtop français, jusqu’en 2018, ou il rejoint l’équipe 3DMAX. L’équipe impressionne lors de la saison 29 d’ESEA Global Challenge et permet à JaCkz d’atteindre son plein potentiel.

Après 4 petits mois, G2 esports est convaincu, et lui confie le rôle d’entry fragger, à 26 ans, et après avoir passé pas moins de 9 années à arpenter les ligues inférieures. Aujourd’hui sur le banc, JaCkz devrait très prochainement reprendre du service dans un nouveau projet.

kkOma – League of Legends – 26 ans

kkOma est aujourd’hui reconnu comme le meilleur entraineur de l’histoire de League of Legends, grâce à son palmarès impressionnant remporté chez SKT T1.Pourtant kkOma a débuté sa carrière en tant que jungler pour Startale en 2011, alors qu’il avait 26 ans et jouera pendant 2 splits dans la très réputée LCK.

Auteur de prestations mitigées, il prendra le rôle de coach l’année suivante et aura une grande affluence sur la meta lors des worlds de 2013, remportés par son équipe SKT T1. Aujourd’hui coach chez DWG, kkOma toujours sur le circuit professionnel.

Tohaj – Fortnite – 24 ans

Actuellement joueur pour G2 Esports, Tohaj est, à 26 ans l’un des plus vieux professionnels du circuit Fortnite. En réalisant plusieurs tops 4 lors des Fortnite Champion Series saison 10, Tohaj a gagné en régularité en 2019,
et il finira l’année en remportant les War Legend: Invitational Series Finals.

Depuis, on le voit régulièrement lors des finales d’événements majeurs, comme lors des Winter Royale de 2020, des FCS duo et squad ou plus récemment lors des Razer Invitational Europe. Un bel exemple que la scène pro Fortnite n’est pas réservé qu’aux adolescents.

Willkey – Rainbow Six Siege – 29 ans

Ancien joueur de World of Tanks, Niklas « Willkey » Ojalainen est devenu pro sur Rainbow Six Siege à 29ans, en rejoignant GIFu eSports, puis ENCE eSports l’année suivante. Il a notamment réalisé plusieurs podiums en Pro League, avant de remporter la saison 3.

Son équipe a également réalisé un top 8 aux Six Invitational 2018. En 2 ans de carrière, Willkey aura empoché un peu moins de 40 000 dollars, avant de devenir le manager de la section Rainbow Six Siege chez Ence.

neptuNo – Overwatch – 24 ans

Alberto « neptuNo » González est un exemple de persévérance, tant il aura changé d’équipe lors des premières années de sa carrière. En 2016, il aura pour 5 équipes différentes, avant de se poser chez mousesports, équipe dans laquelle il parviendra à trouver de la constance.

À 24 ans, la carrière de neptuNo va s’accélérer, et après deux brefs passages chez Movistar Riders et Cloud 9, il réussit à se faire recruter par une équipe jouant la prestigieuse Overwatch League. Désormais bien installé au top-niveau, le joueur espagnol joue désormais pour l’équipe Paris Eternal.

72hrs – Fortnite – 23 ans

Très connu sur la scène Nord Américaine, le joueur de la Team Liquid a débuté sa carrière sur Fortnite à 23 ans. En 2018, il finira second des Winter Royale NA, avant de remporter les Fall Skirmish Series Semaines 5 en duo avec son compère Chap.

L’année suivante, son squad fera des ravages en Fortnite Champion Series, et remportera même la Saison 1 Week 2 en Novembre. Au final, les performances de 72hrs lui auront rapporté pas moins de 313 508 33 dollars. Pas mal pour l’un des joueurs les plus vieux du circuit.

ziGueira – Rainbow Six – 27 ans

Leo « ziGueira » Duarte a débuté sa carrière sur Rainbow Six Siege à 26 ans, dans la structure paiN Gaming, qui ne réalisera aucune performance notable en 2015-2016.

En rejoignant Black Dragons e-Sports l’année suivante, ziGueira va réaliser sa première grosse performance, en finissant deuxième de la Pro League Year 2 Saison, avant de rejoindre BRK e-Sports.

Après un passage chez BRK e-Sports et MOPA TEAM, il rejoindra Team Liquid, et remportera la Pro League Saison 7 et la Brasileirão 2019, et réalisera un honorable top 8 aux Six Invitational 2019. Au final, il remportera un peu plus de 60 000 dollars de gains en moins de 4 ans.

AmaNEk – CS:GO – 24 ans

François « AmaNEk » Delaunay a longtemps vagabondé dans le subtop Français, en jouant pour des équipes comme BeGenius, Red Instinct ou encore Vexed Gaming.

En 2017, il fait le pari avec devoduvek de rejoindre Misfits outre-Atlantique, dans une lineup déjà composée des Américains ShahZaM, seangares et SicK. L’équipe va réussir l’exploit d’atteindre les demi-finales de l’ESL ProLeague Saison 6, et AmaNEk sera l’un des grands artisans de ce parcours.

Il reviendra ensuite en France pour faire partie de l’épopée LDLC, qui amènera l’équipe à un magnifique top 6 lors des Intel Extreme Masters XIII, avant de s’envoler vers G2 Esports qui est toujours son équipe en 2021.

Fenrir – Dota2 – 24 ans

Lu « Fenrir » Chao a débuté sa carrière en profitant de la création du roster Vici Gaming, en 2012. Après deux années de rodage, l’équipe va s’imposer comme l’une des meilleures du monde, en remportant d’abord l’ i-League Saison 1, l’Esl One New York ainsi que The Summit 2. L’équipe confirmera en terminant second de the The International 2014 puis 4e en 2015.

Il continuera d’enchainer les bonnes performances les années suivantes, notamment lors de la victoire en StarLadder Saison 12 et en prenant la seconde place des ESL One Katowice de 2018. Une carrière qui lui aura déjà permis d’engranger la modique somme d’1,4 millions de dollars.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.