Esport: Les 5 habitudes des Pro gamers

Le monde de l’esport intéresse de plus en plus de monde, et les joueurs professionnels sont devenus des stars suivies par de nombreux fans sur les réseaux sociaux. Pour une personne envisageant une carrière de pro gamer, suivre les meilleurs joueurs peut s’avérer être une bonne manière de progresser.

Les 5 habitudes des Pro gamers :

  • Les pros définissent des objectifs
  • Ils font preuve d’introspection
  • Ils suivent un planning d’entrainement
  • Ils maintiennent une présence médiatique
  • Ils inventent la meta

Vous êtes vous déjà demandés comment les pros gamers géraient leurs carrières? Arriver au sommet et un chemin semé d’embûches, mais y rester et continuer de performer au fil du temps peut s’avérer être encore plus compliqué. Si le mode de vie des pros gamers vous intéresse, nous avons étudié les routines de nombreux joueurs, et nous avons rédigé une liste de 7 habitudes qui ressortent régulièrement chez eux.

1. Les pros définissent des objectifs

La première habitude que les joueurs professionnels partagent, est la définition d’objectifs. Certains le font quotidiennement avant de démarrer la journée, quand d’autres les planifient sur des périodes plus longues.

Afin de rendre l’entrainement le plus efficace possible, les pros gamers définissent des priorités concernant les compartiments de jeux sur lesquels ils doivent travailler. De plus, dans le cas jeux d’équipes, des objectifs communs sont également définis, généralement par le coach et/ou l’analyste. En chine, d’aprés Saahil « UNiVeRsE » Arora (ancien joueurs Dota 2 pour l’ équipe Evil Geniuses), « aucun n’entrainement n’est considéré comme tel tant que les 5 joueurs de l’équipe ne sont pas dans la même pièce à travailler ensemble ».

Concernant les objectifs personnels, cela dépend du joueur. Certains assument le statut de travailleurs de l’ombre quand d’autres ont pour objectifs de remporter le plus de récompenses personnelles possibles. C’est le cas notamment d’ Aleksandr ‘s1mple’ Kostyliev sur Counter Strike: Global offensive qui déclarait « Mon objectif principal est de faire partie de l’histoire, si un joueur définit son objectif et le poursuit, alors personne ne pourra l’arrêter ».

Que ce soit à titre personnel ou collectif, la majorité des joueurs professionnels définissent clairement leurs objectifs et les visualisent. Cela leur permet de garder la motivation nécessaire pour avancer et rester performant.

Mon objectif principal est de faire partie de l’histoire, si un joueur définit son objectif et le poursuit, alors personne ne pourra l’arrêter.

Aleksandr ‘s1mple’ Kostyliev

2. Ils font preuve d’introspection

C’est probablement l’habitude la plus commune à tous les domaines. Les meilleurs sont capables d’analyser leurs performances afin de définir des axes d’amélioration. Dans l’esport, les pros gamers analysent en permanence leurs games afin de définir ce qui peut être amélioré. Lee « Faker » Sang-hyeok, meilleur joueur du monde sur League of Legends avoue « regarder plus souvent ses opposants et leur style de jeu que lui-même ».

Lee « Faker » Sang-hyeok (Crédits: Kenzi)

Il y a donc plusieurs types d’analyses différentes. La première est individuelle et permet de corriger les erreurs personnelles. Cette dernière permet de corriger des erreurs mécaniques, placement ou encore de vision de jeu.

La seconde est généralement effectuée par l’analyste de l’équipe et concerne les erreurs commises en scrim ou en tournoi. Même si ce type d’analyse a pour vocation de corriger les erreurs de teamplay, l’analyste peut également intervenir sur une action d’un joueur en particulier

Enfin, comme mentionné plus haut par Faker, à très haut niveau l’analyse concerne également les équipes adverses et leurs styles de jeu. Avant un match, certains joueurs aiment observer les récurrences de jeux des adversaires afin de pouvoir les contrer.

Beaucoup de joueurs se contentent de lancer des parties en boucles sans jamais se remettre en question, et cette technique peut être viable si vous savez ce que vous devez corriger. Cependant les pros gamers réalisent un travail en amont afin de rendre l’entrainement le plus qualitatif possible.

3. Ils suivent un planning d’entrainement

Depuis quelques années les structures et les coachs ont repensé le mode de vie des joueurs professionnels afin de les rendre plus compétitifs. Désormais, de nombreuses structures imposent des séances de sport quotidiennes, ainsi qu’une alimentation plus saine aux joueurs. Dans certaines organisations les joueurs disposent même plusieurs jours de repos par semaine.

Chez Astralis par exemple, (l’une des meilleures équipes Counter Strike de l’histoire) les joueurs ne s’entraînent que 5 jours par semaine à hauteur de 5 à 7 heures par jour. Le coach d’Astralis, Danny « zonic » Sørensen estime que Le mode de vie « healthy » mis en place par son équipe était l’une des principales raisons de leur succès. En Corée, la donne s’avère être différente puisque certains joueurs de League of Legends ou Dota 2 avouent jouer 15 heures par jour, 7 jours sur 7.

Le mode de vie « healthy » mis en place par Astralis est l’une des principales raisons de notre succès.

Danny « zonic » Sørensen

Même si les joueurs professionnels s’accordent à dire que le mot d’ordre et de « prendre du plaisir », ces derniers suivent un planning d’entrainement rigoureux afin d’être performant. Chez SKT T1 par exemple, les joueurs ont deux sessions de scrim en équipe de 13 à 16 heures et de 19 à 22 heures. Le reste du temps est utilisé pour l’entrainement personnel.

Vous l’aurez compris, les pros gamers aussi effectuent des tâches qu’ils n’affectionnent pas particulièrement, dans le but de devenir meilleur. Pour être joueur professionnel, jouer toute la journée ne suffit plus, l’hygiène de vie et le travail psychologique sont désormais mis en avant par les structures.

4. Ils maintiennent une présence médiatique

À l’instar des sportifs de haut niveau, où des stars américaines, les joueurs professionnels sont devenus des icônes, et les plus populaires sont suivis par des millions de personnes sur les réseaux sociaux. Certains décrochent même des contrats publicitaires auprès des marques de matériel gaming. Ces dernières sont prêtes à offrir des sommes colossales aux meilleurs joueurs afin qu’ils se filment en train d’utiliser une souris ou un clavier de la marque.

Le spot de publicité d’HyperX, regroupant des stars du gaming, du sport et de la musique

Certaines structures ont même aménagé un studio dans leurs locaux permettant de recevoir les médias afin de ne pas perturber l’entrainement des joueurs. Ces derniers sont maquillés et coiffés par des professionnels et sont formés à la communication. Le style de vie des pros gamers se rapproche de plus en plus de celui des stars, et l’évolution de l’esport dans les années à venir devrait encore faire grimper la cote de popularité des joueurs.

5. Ils inventent la meta

L’une des différences les plus importantes entre un très bon joueur et un pro gamer est que le second invente la « meta ». La « meta » ou « metagame » peut être comparé à la mode. Elle est en constante évolution est défini la meilleure manière d’être performant dans un jeu à un insant T. La réflexion ressemble à « Comment exploiter au mieux le jeu pour être meilleur que les autres? ».

Sur League of Legends par exemple, suivre la meta correspond généralement à choisir un champion qui est recommandé par les pros, ou utiliser un item plutôt qu’un autre parce qu’un pro l’a utilisé dans une compétition. Même si elle est utilisée par de nombreux joueurs, elle ne s’applique pas toujours à tous les niveaux, car la meta est généralement inventée pour le haut niveau.

Cependant pour inventer cette dernière, il faut comprendre tous les rouages du jeu, et c’est pour cela que les mieux placer sont forcément les joueurs professionnels. Pour illustrer la différence de compréhension du jeu, on pourrait dire que les joueurs lambda appliquent la meta sans la comprendre « parce que c’est fort », les bons joueurs l’applique et la comprenne et les pros gamer l’inventent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.